Rue89 respire à nouveau et reprend le boulot

Chers riverains, chers blogueurs,

A tous ceux qui soutiennent et aiment Rue89,

Lundi matin, l’équipe de Rue89, opposée aux « changements du haut de la page » et inquiète pour l’avenir du site, s’est mise en grève. Ce mardi après-midi, nos représentants ont à nouveau rencontré Claude Perdriel, président-fondateur du groupe Nouvel Observateur, propriétaire de Rue89, et Nathalie Collin, coprésidente du directoire.

Durant cet entretien, ils ont répondu favorablement à nos demandes, et se sont engagés à :

  • rouvrir des discussions avec Médiamétrie au sujet des changements intervenus sur le site, en collaboration étroite avec Rue89 ;
  • maintenir pour les deux ans à venir le nombre de salariés dans l’équipe ;
  • permettre aux journalistes qui le souhaitent de partir dans les conditions de la clause de cession liée au rachat de Rue89 par Le Nouvel Obs.

Le « changement du haut de la page » est ce qui nous a amenés à voter la grève. Après cette semaine de négociations, l’équipe estime que Claude Perdriel et Nathalie Collin ont entendu nos inquiétudes pour l’identité de Rue89. Nous regrettons que le site ne retrouve pas son visage de jeudi mais nous sommes désormais impliqués dans un processus pour améliorer l’existant.

En janvier, l’équipe aurait dû être amputée de deux personnes et le départ de salariés en CDI ne devait pas être compensé. Les garanties de développement offertes ce mardi vont finalement nous permettre de travailler dans de meilleures conditions.

Claude Perdriel continue à parier sur la vitalité et l’inventivité de Rue89 et réaffirme notre liberté éditoriale. Nous l’en remercions et constatons qu’il a été fidèle à ses valeurs.

Toute l’équipe de Rue89 remercie du fond du cœur les lecteurs, riverains, blogueurs, confrères, “twittos”, tous ceux qui nous ont soutenus et conseillés pour notre première grève. Nous avons été profondément touchés et vos messages nous ont portés. Ils nous donnent envie de nous battre encore pour notre Rue.

La grève est levée, Rue89 continue.

L’équipe de Rue89

Perdriel au Gorafi : “Cette grève vient ralentir l’activité économique du pays”

LeGorafi.fr nous a fait rire avec cet article : "La France paralysée par la grève du site Rue89 selon Claude Perdriel."

Notre site parodique chéri développe :

"A l’heure actuelle, par l’imprudence de ces quelques journalistes, ce sont des autoroutes qui sont bloquées, des villages entiers qui sont coupés en électricité, des tonnes d’ordures ménagères qui ne sont plus ramassées dans les grandes villes. La France peut-elle encore supporter ce traitement bien longtemps ? » peut-on lire sur le site internet du Nouvel Obs."

L’équipe de Rue89

Tags: rêve89

[En image] S’il arrivait au Figaro, à Canal+… la même chose qu’à Rue89

Et si dans la nuit votre site subissait une refonte de têtière ? Le “changement du haut de la page”, imposé par Le Nouvel Obs, relègue le logo de la Rue en dessous de celui de la maison-mère, en tout riquiqui avec la mention “partenaire”. Dur, dur.

On s’est amusés à mettre aux normes les têtières d’autres sites d’info. L’ajustement est un peu aléatoire, mais grosso merdo, cela donne ça.

Le Figaro - Groupe Dassault

image


Canal+ - Vivendi

image

L’Express - Groupe Express Roularta

image

La Provence - Bernard Tapie

image

Europe 1 - Lagardère active

L’équipe de Rue89

Pourquoi Le Yéti soutient notre grève

Le Yéti ne publiera pas cette note sur son blog Rue89 Voyageur à domicile mais l’a mise en ligne sur son blog personnel.

Il explique que nos revendications sont “légitimes et vitales”, que la  réponse de Claude Perdriel est “désolante” et qu’il est important de “marquer son territoire pendant une incertaine période de mutation”.

Et d’ajouter : “Que vaudront les promesses verbales d’un Claude Perdriel face aux nouveaux partenaires qu’il dit lui-même rechercher ? Et qui risquent fort de se montrer beaucoup plus exigeants que Médiamétrie.”

[Question/réponse] Comment se débarrasser des changements “du haut de la page” ?

Pour les nostalgiques du gros logo Rue89 en haut à droite et du favicon Rue89 (le petit icône dans votre barre de favoris et dans le titre de votre page), il existe un moyen simple et efficace pour retrouver votre Rue comme avant (vous pouvez bouger le rideau ci-dessous pour l’avant/après).

Installer d’abord :

Puis cliquer sur installer « Rue89 comme avant » ici : http://userscripts.org/scripts/show/185776

Pour changer le favicon de votre barre de favoris, réinstaller le marque-page. Et hop, vous êtes de nouveau dans la Rue d’avant jeudi soir.

La machine à remonter le temps

Pour ceux qui voudraient remonter un peu plus le temps, la Wayback Machine vous permet de voir les anciennes versions de Rue89 : en tout, 1 363 captures de la page d’accueil ont été effectuées (première capture le 15 avril 2007, jusqu’au 20 novembre 2013)… Ça ne nous rajeunit pas.

Tags: rêve89

[No comment] On reconduit la grève

"Dans ma rue…" : la playlist de la grève à Rue89

  • "Partenaire particulier" (Partenaire particulier)

  • "Killing Me Softly" (Fugees)

  • "Dans ma rue" (Doc Gyneco)

  • "Dans ma rue" (Philippe Swan)

  • "On the sunny side of the street" (Louis Armstrong)

  • "Baker Street" (Gerry Rafferty)

Chers riverains, envoyez-nous vos propositions et nous actualiserons cette playlist.

L’équipe de Rue89

Tags: rêve89

[No comment] La rédaction de Rue89 vide

Pétition : “Sauver Rue89 !”

image

Déjà 671 signataires sur la pétition lancée par une riveraine de Rue89. Merci à tous <3

C’est par ici : http://bit.ly/ICnjvA

Tags: rêve89

Soutien du Monde.fr ! <3

La société des rédacteurs du Monde.fr est solidaire de la rédaction de Rue89 face aux changements d’URL et à la refonte graphique imposés par sa maison-mère.

Au moment où la défiance vis-à-vis des journalistes augmente, entretenir une confusion, notamment par le biais de l’identité graphique d’un site, n’est pas une solution. Un site d’information ne peut être considéré uniquement comme une source d’audience. 

Dans un contexte de crise de la presse, l’innovation doit être encouragée plutôt que diluée et la pluralité des titres au sein d’un même groupe de presse doit être respectée. 

La Société des rédacteurs du Monde Interactif

image